Remembering Hrant Dink

-PRESS RELEASE-
FOR IMMEDIATE RELEASE

January 19, 2018

Contact: Sevag Belian (613) 235-2622

Ottawa – January 19, 2018, marks the 11th anniversary of the assassination of prominent Turkish-Armenian Journalist and editor-in-chief of the bilingual Agos Newspaper, Hrant Dink.

Dink was assassinated on January 19, 2007, in front of his newspaper’s office in Istanbul, triggering an unprecedented surge of solidarity and pro-democracy activism in Turkey after more than 100,000 people attended his funeral. Hrant Dink’s assassination is now memorialized in the Canadian Museum for Human Rights in Winnipeg.

In 2005, after the Turkish government’s introduction of Article 301 of the state penal code, Dink was convicted for insulting “Turkishness” and received numerous death threats and warnings from law enforcement authorities in Istanbul, ultimately leading to his assassination that to this day remains largely unpunished.

Throughout his lifelong activism as a career journalist and an outspoken human rights defender, Dink wrote and spoke vigorously against Turkey’s denial of the Armenian Genocide and the sociopolitical injustice faced by minority groups in Turkey. He was especially well known for his tireless efforts to establish dialogue between the Turkish and Armenian people, paving the way for a true and just reconciliation.

Despite the emergence of a strong solidarity movement following Dink’s assassination, targeted discrimination and overt policies of suppressing the fundamental rights of Armenians and other minority groups continues to trump the virtues of respect, tolerance and intercultural dialogue in Turkey.

Today, Dink has become an exemplary icon of freedom and human rights activist in Turkey and across Europe. While Turkey continues to relentlessly jail journalists and contains the fundamental freedoms of speech, association, and mobility, Dink’s memory serves as constant a reminder for intellectuals, activists and the wider public to challenge prejudice and intolerant nationalism.

-30-


The ANCC is the largest and the most influential Armenian-Canadian grassroots human rights organization. Working in coordination with a network of offices, chapters, and supporters throughout Canada and affiliated organizations around the world, the ANCC actively advances the concerns of the Armenian-Canadian community on a broad range of issues and works to eliminate abuses of human rights throughout Canada and the world.


Se souvenir de Hrant Dink

– Communiqué de presse –

19 Janvier 2018

Contact: Sevag Belian (613) 235-2622

Ottawa – Le 19 janvier 2018 marquera le 11ème anniversaire de l’assassinat de Hrant Dink, journaliste et rédacteur en chef du journal bilingue turco-arménien Agos.

Dink a été assassiné le 19 janvier 2007 devant les bureaux du journal à Istanbul, soulevant une vague d’indignation contre l’attentat à l’intérieur du pays, ainsi qu’à l’étranger. Cet attentat a provoqué aussi une intensification du mouvement de protestation et de l’activisme pro-démocratique qui s’est traduite par la participation de plus de cent milles personnes aux funérailles de M.Dink. L’assassinat de Hrant Dink est maintenant commémoré au Musée canadien pour les droits de la personne à Winnipeg.

Dans les années précédant l’attentat, en 2005, après l’introduction de l’article 301 du Code pénal par le gouvernement turc, M. Dink avait été condamné pour avoir dénigré l’identité turque et avait reçu de nombreuses menaces de mort, ce qui a ultimement mené à son assassinat qui demeure à ce jour en grande partie impuni.

Tout au long de sa vie d’activisme en tant que journaliste de carrière et de véhément militant pour les droits de la personne, M. Dink a écrit et parlé vigoureusement du déni de la Turquie du génocide arménien et de l’injustice sociopolitique envers des groupes minoritaires en Turquie. Il était particulièrement reconnu pour ses efforts infatigables pour établir un dialogue entre les Turcs et les Arméniens afin d’ouvrir la voie à une juste et véritable réconciliation.

Après l’assassinat de M. Dink, et malgré l’émergence d’un mouvement de solidarité fervent pour la démocratisation de la Turquie, la discrimination ciblée et les politiques ouvertes de répression des droits fondamentaux des citoyens en Turquie restent très préoccupantes.

Aujourd’hui, M. Dink est devenu un symbole de liberté et d’activisme des droits de la personne en Turquie et dans l’ensemble de l’Europe. Alors que la Turquie continue d’emprisonner sans répit les journalistes et de contrôler les libertés fondamentales d’expression, d’association et de mobilité, la mémoire de M. Dink sert à rappeler aux intellectuels, aux activistes et au grand public l’importance de combattre les préjugés et le racisme.

-30-

Le CNAC est l’organisation politique canadienne-arménienne la plus large et influente au Canada. Le CNAC s’occupe activement de représenter le point de vue collectif arméno-canadien sur les questions d’intérêt public, et de soutenir et promouvoir les questions relatives aux droits de l’homme au Canada et à l’échelle internationale. Le CNAC travaille en étroite collaboration avec ses bureaux régionaux et des associations affiliées à travers le Canada, ainsi qu’avec d’autres organisations arméniennes poursuivant des objectifs similaires à travers le monde.

Armenian National Committee of Canada
Comité National Arménien du Canada
Tel./Tél. (613) 235-2622
E-mail/Courriel:national.office@anccanada.org
www.anccanada.org